• Par la Rédaction
  • Posté le 05 aout 2016

La noix de coco, une surdouée de la beauté

Drôle d’huile que celle extraite de la noix de coco ! À ne pas confondre avec l’huile de coprah, qui est issue de la pression de noix de coco séchées au soleil et dont l’odeur est plutôt rance. L’huile de coco, quant à elle, est issue de la pression de pulpe de coco fraîche. Si son parfum est toujours sucré, suave et gourmand, sa texture varie sous plusieurs formes. À température ambiante (aux alentours de 20 °C), elle est naturellement solide.

Elle fond à partir de 24 °C et adopte alors une couleur jaune clair. L’huile de coco peut parfaitement être utilisée pour les soins corporels, à la condition toutefois qu’il s’agisse d’une huile pressée à froid, qui a conservé ses propriétés. Lorsqu’il s’agit de produits cosmétiques, vérifiez qu’ils contiennent bien de l’huile de coco d’origine. En effet, la production comprend le raffinement, le désodorisant et le blanchissement. À chacune de ces étapes, l’huile perd en efficacité. 

Une texture exceptionnelle

L’huile de coco est rapidement absorbée par la peau et ne laisse pas de film gras. Elle hydrate l’épiderme et l’assouplit. Elle fait des merveilles sur des zones un peu critiques comme les coudes ou les genoux, et protège les lèvres fragiles. Comme ce type d’huile rancit rapidement, nous vous conseillons de conserver vos bouteilles entamées au réfrigérateur. 

Cette huile ne présentant aucun effet secondaire, on peut la trouver sous de nombreuses formes dans les formulations cosmétiques. Cela vaut pour les produits visage et corps. On peut en retrouver même dans les produits destinés aux peaux hyperréactives. C’est l’une des raisons pour lesquelles elle est utilisée actuellement un peu partout. 

Tradition 

Sous les tropiques, la noix de coco constitue depuis des milliers d’années une excellente source de nutrition. On récolte les fruits lorsqu’ils sont encore verts. La chair du noyau est blanche, légèrement fibreuse, mais juteuse : elle peut être mangée crue. La chair du fruit contient environ 40 à 50 % d’eau. Une fois séchée, elle n’en contiendra plus que 5 %. Dans ce que l’on appelle le coprah (issu de la pression des noix de coco séchées), en revanche, la part des lipides passe de 60 à 70 %. Chaque année, un cocotier fournit entre 5 et 20 kg de coprah, dont on va tirer de l’huile. Râpé, le coprah est utilisé en pâtisserie et dans la fabrication de friandises. Les déchets sont recyclés dans l’alimentation du bétail. 

Découvrez tous les bienfaits de la noix de coco dans le magazine Beauty Forum numero 8 : je m'abonne ici !


Les autres articles de la rubrique

Le pouvoir du Lilas

Bonne nouvelle pour les peaux grasses : les principes actifs extraits des cellules souches végétales du lilas réduiraient la production de sébum et garantiraient un teint unifié. Avec des effets qui durent dans le temps. Le point avec une spécialiste.

  • Par Dr Leslie Schlüter

Les ressources du terroir

Pourquoi toujours chercher au loin les bienfaits qui se trouvent à portée de main ? Notre terroir regorge de plantes, de fruits et d’ingrédients intéressants pour notre santé et notre beauté. Petit tour de France des actifs bénéfiques.

  • Par la Rédaction
abécédaire des actifs apaisants

Abécédaire des actifs apaisants

Les actifs apaisants en cosmétique sont des substances qui agissent sur la peau pour lui procurer un bienfait réel. Venez découvrir notre sélection ...

  • Par La rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Business Day Toulouse 2017