• Par Stefanie Pöschl
  • Posté le 29 mars 2017

La colle pour extensions de cils : comment la choisir, comment bien l’utiliser

Pour de nombreux salons de manucure, la pose d’extensions de cils est une source de revenu supplémentaire à la fois habituelle et bienvenue. Un service lucratif, qui leur permet de fidéliser de nouvelles clientes, amenées par la suite à entretenir de manière régulière leurs faux cils.pour obtenir un résultat optimal, la dextérité doit s’accompagner d’un élément essentiel : une colle de qualité. Or, pour de nombreux stylistes, la sélection d’une colle pour extensions professionnelles est loin d’être chose aisée. En matière de critères de choix, le prix doit moins peser dans la balance que certains standards de qualité.

À quelle température et à quel taux d’humidité travailler ?

L’ingrédient principal des colles pour extensions de cils est le cyanoacrylate. Un adhésif qui se solidifie au contact des molécules d’eau présentes dans l’air. Plus l’air ambiant est humide, plus sa prise est donc rapide. L’humidité de l’air peut être surveillée à l’aide d’un hygrostat, un appareil indiquant la température et le pourcentage d’humidité d’une pièce. Ces deux facteurs sont décisifs pour une pose rapide et un résultat durable.À noter : la plupart des colles pour extensions de cils se travaillent de manière optimale à un taux d’humidité entre 40 et 50 % et à une température située entre 21 et 39 °C.

Attention : veillez à ce que l’humidité ambiante soit suffisante, particulièrement en hiver. Un air sec favorise l’émanation de vapeurs de colle pouvant conduire à une irritation des yeux (qui deviennent larmoyants) ou des voies respiratoires.

Quelles précautions de conservation et d’utilisation respecter ?

Un récipient de colle pour extensions de cils ouvert ne doit donc en aucun cas être conservé au réfrigérateur.
Par ailleurs, ces colles contiennent des pigments noirs susceptibles de se déposer dans le fond des récipients. Il est donc recommandé de secouer régulièrement la colle avant emploi. Pour ce faire, dévissez le bouchon et, muni d’un gant en latex, bouchez l’ouverture de la colle. Ainsi, vous éviterez qu’elle ne soit projetée dans le bouchon à vis lors du secouage du récipient, et donc qu’elle ne se solidifie à ce niveau. Ce qui gênerait fortement la fermeture du bouchon.
Selon sa marque, une colle pour extensions de cils peut présenter une durée de conservation variable après ouverture.

Quand faut-il remplacer la colle ?

 La colle ne doit plus être utilisée dès lors qu’elle a pris l’aspect d’un liquide transparent contenant quelques tâches de pigments noirs. Elle doit également être remplacée si elle forme rapidement des fils, malgré un environnement optimal.

Réaction allergique : comment réagir ? 

La plupart des réactions allergiques aux colles pour extensions de cils n’interviennent que 48 heures après la pose. Les yeux sont alors rouges et brûlent. Le bord de la paupière démange et la peau peut peler.

Première chose à faire : rassurer la cliente. Les faux cils ne doivent en aucun cas être retirés. Pas plus qu’il ne faut appliquer de décapant pour faux cils sur les yeux. Bien préciser à la cliente qu’au bout de 48 heures au plus tard, la colle se sera totalement évaporée et solidifiée. Avec, à la clé, la fin des désagréments et de la réaction allergique dans son ensemble.
En attendant, pour minimiser au plus vite les symptômes désagréables, un mini-vaporisateur peut être utilisé. L’eau, transformée en une fine brume, va accélérer la prise de la colle et stopper la diffusion des vapeurs toxiques. La cliente doit veiller à acheter un aérosol de qualité : des gouttelettes de trop grande taille peuvent nuire à la tenue des cils sur le long terme.
La cliente peut aussi se procurer en pharmacie une pommade à la cortisone et/ou des gouttes oculaires.

Cliente allergique : quid de la pose de nouvelles extensions de cils ?

La pose de cils chez les clientes ayant déjà contracté une allergie à la colle est risquée et vivement déconseillée. Même les colles les plus anti-allergéniques contiennent du cyanoacrylate. Certes, le pourcentage est plus faible que dans les colles classiques. Mais, au fil des utilisations, la sensibilité des clientes va croissant. Il est alors recommandé de renoncer complètement à la pose d’extensions de cils. 


Les autres articles de la rubrique

Une table à la hauteur

Un mal de dos commence souvent par une mauvaise posture et… une table de massage mal réglée ! Il suffit parfois de quelques centimètres pour retrouver une position plus confortable et faire disparaître la douleur.

  • Par Carole Berger

Les soins postsolaires performants

Comment réagir face à une cliente qui s’est trop exposée au soleil ? Les conseils d’Élodie d’Astèle, experte en soins innovants, à la tête du Beauté Lab, rue Saint-Honoré à Paris. 

  • Par la Rédaction

Les bénéfices des cures détox

Après les fêtes de fin d’année et leur cortège de repas festifs, de douceurs et de kilos superflus, janvier est traditionnellement le mois des cures détox. Pour vous aider à les concevoir, voici une petite revue des régimes, des soins et des exercices couramment utilisés.

  • Par La rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Business Day Toulouse 2017