• Par Franck Alexis
  • Posté le 26 janvier 2016

Instinctif et technique : le massage africain

Encore peu connu en France, le massage africain traditionnel date pourtant de plus de dix mille ans… A la fois doux et profond, pratiqué de la mère à l’enfant, mais aussi comme un rite de passage à l’âge adulte, il comporte des mouvements spécifiques et précis.

Tous les Africains, nés sur le continent, ont été massés très jeunes par leur grand-mère, leur mère ou leur tante avec du beurre de karité, car il est habituel de pratiquer un massage seulement une semaine après l’accouchement. Dans certaines ethnies, il constitue même un rite de passage à l’âge adulte. La coutume est ancienne. Venant du Mali, du nord de la Côte d’Ivoire ou du Cameroun, elle repose sur les connaissances empiriques de la médecine traditionnelle africaine.

Pour mettre au point un massage unique, réinterprété pour une clientèle occidentale et exécuté sur table, il m’a fallu quatre années de travail, de voyages et d’expériences. Mais le jeu en valait la chandelle. Le massage africain « manefaing » est un protocole à la fois doux et profond, qui prend en charge l’individu, du sommet du crâne jusqu’au bout des orteils. Il se pratique, bien sûr, avec des produits africains (beurre de karité et huiles essentielles).

Les manœuvres sont plus techniques qu’il n’y paraît. Elles se composent de grands glissés, de longs étirements et de pétrissages musculaires, des mouvements enveloppants avec des vibrations, des appuis lâchés, sur un rythme tonique et vivifiant. Il y a aussi des manipulations plus spécifiques, comme le roulé africain, par exemple, très répandu au Kenya. Il s’agit d’un roulement de la main fermée sur une zone musculaire.

Ce mouvement est aussi profond qu’efficace : il permet de dénouer les tensions profondes par un geste simple et naturel. 

L’intégration de manœuvres locales 

Le massage africain intègre aussi le drainage bamiliké, originaire de l’ouest du Cameroun, dont le but, à l’origine, était d’éliminer les toxines des chasseurs revenus au village. La technique s’est démocratisée et répandue dans toutes les villes d’Afrique centrale. Son succès doit beaucoup à la clientèle féminine, puisqu’elle permet d’affiner la silhouette. Non seulement ce massage reste exotique pour un Occidental, mais il possède aussi une vraie valeur physiologique ajoutée.

Massage africain long glissé

En plus de procurer une détente musculaire profonde et une souplesse accrue, il permet de drainer et détoxiner l’organisme, tout en contribuant à l’élimination du tissu adipeux superficiel. Mais n’allez pas croire que cette action vient des seules mains du praticien, car les masseurs africains possèdent un accessoire très efficace pour venir à bout des tensions les plus tenaces : la poignée Manifaing, originaire de l’Afrique de l’Ouest, plus précisément du Cameroun, du Bénin et du Ghana. Créé il y a 450 ans par Manefaing Thali, de la tribu des bamilikés, cet instrument a été réalisé dans un matériau censé assainir la peau : la terre rouge des guérisseurs mamoujo. Sa forme adaptée au massage et sa texture lisse aux extrémités offrent la possibilité, offre la possibilité, par des mouvements circulaires et profonds, de diffuser le beurre de karité, mais aussi d’oxygéner les muscles par des glissés, sans jamais franchir le cap de la douleur physique.

Le beurre de karité

Outils massage africain

 

 

 

 

 

 

L’autre secret du massage africain, c’est le karité. Cet arbre sacré, appelé aussi « arbre à beurre », est adulé au Sénégal, béni en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, sanctifié au Ghana comme au Bénin, au Togo ou au Nigéria !

La tradition veut qu’on ne plante pas un karité, de peur qu’il ne refuse de pousser et prive les populations de ses bienfaits. On tire de ses noix un beurre exceptionnel.

Utilisation des poignets Manefaing

 

 

    

 

 

 

Très riche en actifs hydratants et en vitamines A, F et D, cet onguent, déjà présent dans les secrets de beauté de la reine Nefertiti, protège et répare la peau des morsures du soleil, et accélère la cicatrisation des plaies. En Côte d’ivoire, on le mélange à l’huile de coco pour créer le karicoco, qui renforce l’efficacité des massages sur des membres luxés.

Bref, le massage africain n’est pas qu’un simple moment de détente. Bien exécuté, son effet se prolongera pendant plusieurs jours. Chaleureux et sans contre-indication, il constitue un ajout intéressant à une carte de soins inspirée des soins du monde. De quoi lui donner une vraie touche d’originalité.

-------------------------

De père camerounais et de mère guadeloupéenne, Franck Alexis mène une première carrière dans le management et le sport de haut niveau, avant de se former au massage, puis d’ouvrir son propre établissement à Montpellier. En 2009, il crée le caribbean massage. Un an plus tard, il met au point le massage africain manefaing.

Informez-vous au quotidien sur les nouveaux concepts de massage en vous abonnant au magazine BEAUTY FORUM

Copyright © Tous droits réservés Franck Alexis

 


Les autres articles de la rubrique

Instinctif et technique : le massage africain

Le massage africain manefaing est un protocole chaleureux, doux et profond. Plus technique qu’il n’y paraît, il permet de procurer une détente musculaire profonde.

  • Par Franck Alexis
En mode vahine

En mode vahiné !

Évasion – Les senteurs évocatrices de paysages lointains viennent agrémenter la nouvelle ligne corps de Bernard Cassière, Escale Polynésienne.

  • Par La rédaction

Toujours belle le matin

Notre horloge interne gouverne non seulement nos biorythmes, mais aussi notre aspect extérieur. À quel moment les produits sont-ils les plus efficaces ? Quand la peau est-elle au top de ses performances ?

  • Par la Rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017