My little bulle
  • Par Isabelle Louet
  • Posté le 10 novembre 2017

L'institut du mois : My Little Bulle

Dans son nouveau spa, My Little Bulle, Emmanuelle est rayonnante. Ce lieu, elle l’a imaginé, conçu, construit et décoré de toutes pièces, en un an. Sa particularité ? Le côté intimiste du lieu. « Je me suis inspirée des lodges canadiens. Un espace à taille humaine dans un décor naturel en bois. Tout en sobriété. Le concept : une seule cabine de massage pour offrir un accueil personnalisé à chaque cliente. Quand on va dans un spa, on vient chercher un moment de détente, on veut être dorloté », explique la jeune femme. L’espace est donc privatisé à chaque rendez-vous. 


La sérénité retrouvée

Une bulle de douceur pour ses clientes, mais aussi pour elle, car avec ce spa, Emmanuelle retrouve une sérénité, un temps perdu. « Ce spa est le fruit d’une reconversion professionnelle, raconte-t-elle. Pendant vingt-cinq ans, j’ai travaillé dans la pub. J’adorais mon métier, mais je n’en pouvais plus de ce rythme de fou. Je ne profitais pas de mon fils. J’étais proche du burn-out. » Tout en bouclant ses derniers dossiers de pub, Emmanuelle s’inscrit à un CAP d’esthéticienne par correspondance. « Il n’était pas question que je le rate ! » Une amie, elle-même esthéticienne, la conseille, lui apprend des techniques, des tours de main. La maison se transforme rapidement en institut, tant et si bien qu’aidée par son mari, Emmanuelle crée un vrai salon dans une aile de la maison. « On a même installé un hammam. » Son diplôme en poche, Emmanuelle l’ouvre à la clientèle. Il fonctionne tellement bien, qu’au bout d’un an, elle décide de le déménager à quelques kilomètres et de le refaçonner : « Je voulais dissocier le travail de la vie familiale. » 

Un rêve de gosse
Le point commun entre la pub et l’esthétique ? L’envie de travailler avec ses mains et, surtout, le plaisir d’offrir du beau et du rêve à tout un chacun. Depuis l’adolescence. « En fait, à 16 ans, j’avais très envie de devenir esthéticienne, mais, à l’époque, je n’ai même pas osé en parler à mes parents », sourit-elle. « On considérait qu’ils étaient réservés aux élèves en difficulté ou peu enclins à suivre des études supérieures », se souvient Emmanuelle. Mais, si la jeune femme d’alors enfouit dans un coin de sa tête son rêve de gosse, elle n’y renonce pas complètement. « La preuve, j’ai attendu trente ans mais, aujourd’hui, j’ai concrétisé mon rêve de gosse : je suis esthéticienne. »

My Little Bulle

58, chemin de Cassieu
33950 Lège-Cap-Ferret
www.mylittlebulle.com

Votre établissement a tout ce qu’il faut pour devenir « l’institut du mois » ?

Posez votre candidature par mail à institut@health-and-beauty.fr en envoyant ce formulaire


Les autres articles de la rubrique

Beauté d

Beauté d'Oriant : rendez-vous au plaisir de l'eau

C'est bel et bien dans un centre aquatique que Nathalie a décidé d'ouvrir son spa. Était-ce un pari fou ? Cela fait maintenant plus de 8 ans et le succès est au rendez-vous.

  • Par Isabelle Louet

Spa La vie est belle où quand le temps suspend son envol...

Sa réussite, Sophie Lavaire la doit à une alchimie réussie entre une belle approche commerciale et un sens aigu du service.

  • Par la rédaction

MEN'LY aux petits soins pour les hommes

Rien ne prédestinait Aude à se spécialiser dans les soins pour hommes et, pourtant, cela lui a tellement plu qu’elle a décidé de leur consacrer un institut de beauté.

  • Par Isabelle Louet

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017