• Par Bernd Torkel
  • Posté le 24 mars 2017

Lumière sur votre institut

Tout comme l’agencement de l’espace commercial et l’équipement des cabines, l’éclairage est l’un des éléments essentiels à prendre en compte dans l’aménagement d’un institut de beauté. Idéalement, il faudrait utiliser le soleil, source de lumière naturelle et meilleure source de luminosité, qui dispense confort et chaleur.

La lumière, élément de zonage de votre institut.

Le placement ciblé des sources lumineuses permet de créer les ambiances les plus variées, tout en influençant le regard du client. C’est aussi par le biais de l’éclairage que celui-ci est guidé à travers l’institut. Et ce, quelle que soit la taille des locaux. Dans les grands instituts de beauté équipés de plusieurs cabines, les différentes zones (surface de vente, table à ongles, espace de maquillage, zone d’attente, espace de soin, etc.) sont clairement délimitées et séparées. Dans un petit établissement, manque d’espace oblige, ce zonage est souvent fluide, de sorte que l’espace de vente peut cohabiter avec les cabines de traitement, l’espace dédié aux ongles être utilisé comme une zone d’attente... C’est précisément dans ce second cas de figure que la structuration des espaces individuels par l’éclairage prend pleinement son sens.


Une atmosphère tout en contrastes en fonction des espaces…

La règle d’or : « Trois sources lumineuses pour un éclairage parfait » est couramment usitée dans les espaces d’habitation. Dans un salon de beauté, les choses sont un peu plus complexes.

En premier lieu, il est recommandé d’utiliser l’éclairage ambiant. On peut faire appel, à cet effet, à des éléments d’éclairage discrets encastrés au plafond, à des lampes suspendues à intervalles réguliers, voire à des luminaires sur rail, si le plafond offre une place insuffisante. Ces éléments assurent un éclairage uniforme des pièces. 

Ensuite, dans l’espace de vente, un bel éclairage placé au-dessus du comptoir a pour fonction d’accrocher les regards, tout en personnalisant votre décoration. Ce type de source lumineuse est appelé « éclairage de service ». D’une clarté moins forte que l’éclairage dit  « d’accentuation », il n’entre donc pas en concurrence avec lui. 

Enfin : l’éclairage d’accentuation met en scène les produits installés sur des présentoirs ou dans des vitrines. Il se base sur une série de spots, permettant de focaliser l’attention du client sur des produits vendus individuellement ou sur des offres combinées, mais aussi sur les promotions en cours. Pour mettre en valeur les produits, on peut aussi utiliser des présentoirs équipés de bandes LED. Une seule précaution d’emploi : il ne faut en aucun cas générer de la chaleur sur les présentoirs, sous peine de risquer d’altérer les produits.

Un poste de travail à la fois accueillant et fonctionnel

Les espaces de travail, comme les tables dédiées aux ongles ou au maquillage, nécessitent un éclairage spécial. Pour les tables de soin des ongles, il est conseillé d’opter pour un éclairage qui illumine bien le plan de travail d’en haut et qui, surtout, ne dispense aucune ombre.?À l’espace maquillage, l’éclairage doit être non seulement sans ombre, mais également flatteur pour le teint. En la matière, la solution réside dans la mise en place d’éclairages commutables et non aveuglants, placés de chaque côté du miroir et combinés à un éclairage par le plafond. 

Une attention particulière doit être accordée à l’éclairage des cabines, qui associe éclairage ambiant et lumière ponctuelle. Afin de plonger le client dans une atmosphère de relaxation, l’éclairage ambiant est éteint ou atténué pendant le traitement, au profit d’un halo à effet bougie. L’éclairage ponctuel requis pour le plan de travail est assuré par une lumière unique, issue d’une lampe loupe et par une lumière d’appoint si nécessaire. 
Au terme du traitement, pour amener le client à quitter en douceur l’état de relaxation, il faut tamiser lentement la lumière ambiante. 

Bernd Törkel est décorateur d’intérieur. Avec sa société Fine Line Interior & Design, de renommée européenne, il s’est spécialisé dans l’aménagement de salons de beauté, de spas et d’installations de bien-être.
www.fine-line.be



Les autres articles de la rubrique

Se faire respecter de son équipe

Si le respect n’est pas proportionnel à la taille de l’équipe à manager, il n’en reste pas moins qu’il est parfois difficile de l’imposer. Élodie Vialle, consultante en recrutement, vous donne ses conseils pour conserver ou regagner le respect de vos salariées. 

  • Par Élodie Vialle
Recruter un homme

Recruter un homme, bonne ou mauvaise idée ?

Institut de beauté rime avec personnel féminin. Bien qu’ils soient rares dans cet univers, et pas toujours attendus, les hommes peuvent apporter un plus à votre équipe. Élodie Vialle dresse la liste des avantages et des inconvénients à prendre en considération si vous envisager de recruter un homme.

  • Par Inès El Laboudy

Une cabine où il fait bon travailler et se laisser dorloter

Le confort de la cabine, cœur de l’activité de l’institut, est essentiel aussi bien pour l’esthéticienne que pour la clientèle. Décor, mobilier, hygiène, sobriété, attentions personnalisées : tout doit être pensé afin de favoriser l’ambiance cocooning.

  • Par Florence Rissol

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017