Recruter un homme
  • Par Inès El Laboudy
  • Posté le 14 avril 2017

Recruter un homme, bonne ou mauvaise idée ?

Comment manager ?
De toute évidence, face à un homme, votre approche sera différente de celle pratiquée avec votre équipe habituelle. « Le principal risque ? Vous freiner, craignant qu’il accepte plus difficilement vos directives ou réponde plus froidement qu’une femme », analyse Élodie Vialle, qui note cependant que ce profil offre des points positifs à ne pas sous-estimer. « Un égo développé et un plus grand détachement émotionnel lui permettront d'accepter les critiques tout en cherchant à montrer qu’il est à la hauteur des diverses missions, en s’investissant encore plus. »

Les relations avec l’équipe
La mixité dans une équipe peut être propice aux rapprochements. « La première chose que l'on est à même de redouter sont les histoires de cœur », constate la consultante. « Cela s’est déjà vu et, en cas de problèmes dans le couple, les conséquences sur le travail peuvent être conséquentes », prévient-elle. À l’inverse, une présence masculine pourra arbitrer les conflits. En effet, le recruté ne se gênera pas pour dire clairement ce qu’il pense du comportement de chacune. « On s’est rendu compte que les femmes se souciaient beaucoup d’un avis masculin dans une équipe », complète-t-elle. 

Le contact avec la clientèle
Il est fort probable que vos clientes exigent une professionnelle pour leurs soins. Rien de plus naturel, car envisager une épilation du maillot ou une cure amincissante avec un esthéticien en refroidirait plus d'une. D'autres, en revanche, préfèrent un avis masculin. « Un homme sera plus silencieux pendant le soin. Moins intrusif, il abordera avec les clientes des sujets de conversation différents. Un plus marketing », assure la spécialiste. 
« Pas anodin non plus, le regard masculin sur leurs corps apportera d’autres réponses. Plus claires, plus honnêtes. Un professionnel s'exprimera plus spontanément, alors qu’une esthéticienne, du fait de l'effet miroir, prendra des pincettes pour faire état de ce qui ne va pas. Enfin, un point à ne pas négliger, le compliment d’un homme aura bien plus d’impact que celui d'une femme », rappelle Élodie Vialle.



Différentes tâches à fournir
Tenir un salon, c'est s'acquitter d'un bon nombre de tâches en plus des soins. « Nous avons constaté que les hommes sont plus à l’aise avec les tâches administratives, telle que la comptabilité. Beaucoup d’esthéticiens travaillaient auparavant dans l’informatique. Ils peuvent ainsi s’occuper de la gestion du site Internet, du salon ou des fichiers clients », insiste la consultante. Et de préciser : « De part leurs parcours, les hommes auront parfois une façon plus logique de réagir face à des tâches initialement destinées à la responsable des lieux. Sur les réseaux sociaux, par exemple, un homme sera plus tourné sur la portabilité d’une publication et les chiffres comme le nombre de “likes”, de partages ou encore de vues. Il peut aussi participer aux prises de décisions et aura, souvent, un point de vue novateur associé à une vision plus ambitieuse, impliquant un goût certain pour la prise de risque. » 

Une décision importante
Recruter un homme est une décision à ne pas prendre à la légère. Faites en sorte de recruter un profil avec une spécialité que l'équipe ne maîtrise pas encore. Ainsi, le fait qu'il ne soit pas en cabine pour les séances d’épilation sera compensé par les massages, par exemple. S’il a des connaissances en naturopathie, cette compétence donnera une autre dimension à votre salon. Enfin, assurez-vous que cet homme soit à l’aise à l’oral avec de bonnes aptitudes à la vente. Car l'on sait qu'une cliente écoutera forcément différemment un homme qui argumente sur des produits cosmétiques. 

 



Les autres articles de la rubrique

Hausse des prix

Comment justifier une hausse de prix ?

Vous souhaitez augmenter le prix de vos prestations proposées en institut ? Élodie Vialle, ancienne spa manager et responsable de l’agence Rendez-vous avec l’excellence, vous guide sur le discours à tenir à vos fidèles clientes.

  • Par Inès El laboudy

L’esthéticienne enceinte

Pas évident d’être enceinte et d’exercer son métier d’esthéticienne. Si la prise de rendez-vous et la gestion du planning ne posent aucun problème, il n’en va pas de même pour les massages ou même les épilations, car chaleur et odeurs fortes combinées peuvent provoquer des malaises.

  • Par Alison Berges

SOS stagiaires : comment les gérer ?

Rencontre du troisième type. Pas facile de trouver la perle rare, cette stagiaire qui arrivera tous les jours à l’heure, avec le sourire. Elle existe pourtant.

  • Par la Rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017