Snapchat
  • Par Muryel Jappont Louis-Marie
  • Posté le 03 mai 2018

Snapchat, quésaco ?

Si vous côtoyez des ados, Snapchat ne vous est alors pas inconnu. Vu l’engouement que suscite ce réseau social, on peut se demander s'il est utile de s'y attarder. Adamas Ly, expert du web fait le point. Un intérêt ou pas ? Verdict. 

Le réseau social fun par excellence, où la dimension professionnelle ne peut s’inscrire qu'à la condition de vouloir séduire un jeune public. On entend par jeune, les moins de 20 ans ! Contrairement à d'autres, il n'est pas un accélérateur de business mais connaître son fonctionnement demeure intéressant. Snapchat se résume à une messagerie sur laquelle on envoie des photos ou des vidéos. Ici, le texte n'a pas sa place. À tel point qu'écrire un message nécessite de valider pas moins de quatre étapes quand poster une photo ou une vidéo n'en demande qu'une. Le principe consiste à envoyer des messages éphémères d'une durée de vie maximum de dix secondes. À l'image de Mission impossible, après lecture, ils s’autodétruisent. L'utilisateur décide de la durée de vie de son post, d'une à dix secondes. 

À l'origine...
Pour mémoire, les premiers messages diffusés sur Snapchat étaient des sextos. On comprend mieux l'attractivité des messages momentanés d'alors. Si le réseau social a évolué, le principe, lui, de l’envoi temporaire constitue son ADN et un avantage de taille face aux autres réseaux sociaux, pour lesquels le droit à l'oubli reste, encore aujourd'hui, une donnée délicate à gérer. 
Bien qu'intéressant, il reste néanmoins instable ; aussi son utilisation ne se limitera qu'à l'aspect fun ou liée au cadre exclusif d'une opération à destination des jeunes. 

Une intéressante base de données
Snapchat met à la disposition de ses utilisateurs un outil publicitaire. Il est donc possible, après avoir créé un compte sur ads.snapchat.com (en anglais), d'obtenir des statistiques à titre gratuit assez précises permettant l'analyse du comportement des jeunes. Sont passés au crible, leurs centres d’intérêt, ce qu'ils possèdent comme téléphone, quand l'utilisent-ils, combien de temps, où sont-ils localisés...

En clair, Snapchat permet de s'amuser et de récupérer des données fiables sur la cible des jeunes. Néanmoins, il n'est pas, aujourd'hui, considéré comme un outil professionnel. 

Abonnez-vous à notre magazine et retrouvez chaque mois des conseils concernant l'utilisation des réseaux sociaux dans le milieu professionnel. 


Les autres articles de la rubrique

Vitrines

Vitrines : susciter l'envie de pousser la porte

On parle beaucoup du parcours client en point de vente, mais on oublie parfois qu’il commence dans la rue, avant même d’entrer, au moment où se crée l’envie ou non de pousser la porte d'un institut. Dans ce premier contact, où tout se joue en quelques secondes, la vitrine joue un rôle de premier plan.

  • Par Carole Florent
Snapchat

Snapchat, quésaco ?

Si vous côtoyez des ados, Snapchat ne vous est alors pas inconnu. Vu l’engouement que suscite ce réseau social, on peut se demander s'il est utile de s'y attarder. Adamas Ly, expert du web fait le point. Un intérêt ou pas ? Verdict.

  • Par Muryel Jappont Louis-Marie

Delforge+Co fait son tour de France

La communication digitale pour les Spas et les Instituts de beauté. Une thématique récurrente pour les gérants et spas manager. Formez vous et devenez le community manager dont vous rêvez.

  • Par La rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2018