• Par Carole Berger
  • Posté le 22 aout 2016

Une table à la hauteur

Retrouver une bonne posture

Las, ce n’est pas parce qu’il y a moins d’effort musculaire que le dos est moins sollicité. Un modelage relaxant est soumis lui aussi à de fortes contraintes biomécaniques. En cause : des muscles dorsaux trop souvent étirés et des épaules contractées. Les tensions subies, plus « discrètes », s’installent jour après jour sans faire de bruit. Sur le plan technique, les manœuvres régulièrement utilisées sont les longs lissages, qui couvrent l’ensemble du dos, de la nuque au sacrum, avec la praticienne à la tête de sa cliente. Quand les mains parviennent aux lombaires, les muscles dorsaux, les tendons et les ligaments sont en extension maximale. Quant aux épaules, elles sont en arrondi vers l’avant (rotation interne)… Ces contraintes d’étirement finissent par fatiguer ces muscles, qui n’en peuvent plus d’être étirés « en force ». Ils essaient alors de se protéger en se contractant. Répétées trois ou quatre heures par jour, ces manœuvres peuvent créer des douleurs chroniques. 

 Faire travailler ses jambes 

Cela semble très bas par rapport à vos habitudes ? Il est toujours difficile de changer sa pratique. Mais l’objectif est clair : protéger son dos et éviter qu’il ne s’enroule. Avec une table à la bonne hauteur, ce n’est plus le dos qui s’arrondit et crée des tensions, mais les jambes qui fléchissent. Même si ça « brûle » un peu au début, le temps que les jambes s’habituent au mouvement, cette douleur est de bon augure. Les muscles vont vite se renforcer. Le dos peut alors rester dans un alignement postural correct. Moralité ? Les douleurs musculaires des jambes disparaîtront vite, vous gagnerez une belle musculature galbée, sans passer par la salle de gym, et vous oublierez vite vos douleurs de dos et d’épaules !

Découvrez l'intégralité des conseils dans le magazine Beauty Forum : je m'abonne !


Les autres articles de la rubrique

La colle pour extensions de cils : comment la choisir, comment bien l’utiliser

La qualité et la durabilité des extensions de cils synthétiques dépendent directement des propriétés de la colle utilisée. Stefanie Pöschl, PDG de GL Beautycompany et propriétaire du salon Immerschön, mais aussi directrice de l’académie alessandro Academy Stuttgart, nous livre ses recettes en matière de sélection, d’utilisation et de stockage de cette colle. Objectif : parvenir à un résultat optimal, en minimisant les risques d’allergie

  • Par Stefanie Pöschl
peau sensible-allergique-intolérante

Peau sensible, allergique ou intolérante ?

Le saviez-vous ? Qui dit "peau sensible" ne dit pas forcément "peau allergique" ou "peau intolérante".

  • Par La rédaction
Soleil

L’abus de soleil est nuisible, mais son absence aussi !

Biochimiste spécialisée en cosmétologie, Aurélie Guyoux a travaillé pendant plus de dix ans dans la conception d'ingrédients pharmaceutiques et cosmétiques. Elle supervise aujourd'hui la direction scientifique d'Institut Esthederm et, à ce titre, nous détaille l'approche originale de la marque dans le domaine des solaires.

  • Par Anne-Sophie Gemelin

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Business Day Toulouse 2017