EXFOLIATION
  • Par Anne-Lise Favier
  • Posté le 24 février 2021

L’exfoliation pour une peau apte aux soins

La peau, le support de votre travail quotidien, est un organe vivant : les cellules naissent, se développent et meurent, entretenant un cycle de renouvellement de 28 jours environ. En vieillissant, ce temps s’allonge et si aucun soin n’est apporté, les cellules mortes s’accumulent à la surface de la peau, son grain et sa texture s’épaississent, engendrant un teint terne. L’étape d’exfoliation, par l’utilisation d’un gommage ou d’un peeling, est donc indispensable pour induire un renouvellement régulier de l’épiderme et éviter son encrassement par les cellules mortes. Paula Begoun, papesse du soin outre-Atlantique, considère que l’exfoliation est une étape essentielle du soin, quel que soit le type de peau, car c’est elle qui va permettre de réduire les rides, d’apporter de l’éclat, de lisser les imperfections et d’améliorer l’hydratation cutanée. Tout simplement parce que cette étape permet aux cellules mortes de disparaître et de laisser la place aux cellules vivantes, celles qui sont réceptives au soin. De la même manière que l’on n’imagine pas de traiter le bois sans le poncer légèrement au préalable, on n’applique pas un soin sur une peau non exfoliée. A la différence – de taille – qu’on ne ponce pas l’épiderme pour éviter de l’agresser.

Exfoliation mécanique vs. chimique
Pour cela, on va utiliser deux types d’exfoliation, l’une mécanique et l’autre chimique. « Il ne faut néanmoins pas avoir peur des termes, rassure Alexandre Vacher, PDG de Physiodermie. Chimique ne veut pas dire qu’on utilise des produits mauvais pour la peau ». En effet, si l’exfoliation physique (on parle généralement de gommage ou scrub en anglais) agit par frottements de particules sur la peau afin de la polir, l’exfoliation chimique (dénommée peeling ou gommage biologique, voire enzymatique) agit en détachant les cellules mortes de l’épiderme, en rompant les liaisons chimiques qui les relient encore à la peau. Selon la nature de l’épiderme, les besoins et les protocoles, l’esthéticienne peut utiliser l’une ou l’autre forme d’exfoliation avec toutefois une règle : « on n’utilise pas de gommage trop agressif sur une peau sensible », prévient Jérôme Lallemand Piat, responsable communication France de Klapp. Chez Environ Skincare, le fondateur de la marque, le Dr Des Fernandes, ne croit pas que l’exfoliation soit une étape naturelle de la routine de soin : « on préfère ne pas interférer avec le film hydrolipidique pour ne pas sensibiliser la peau », précise Carine Patry, responsable France d’Environ. Pour autant, la marque propose de faire place nette avec des peelings à base d’AHA (cf. encadré), se positionnant même comme pionnière dans ce domaine.

Un gommage soin
Aujourd’hui, les gommages dits mécaniques ont bien évolué. En raison d’une réglementation renforcée qui les interdit, iIs ne contiennent plus de particules synthétiques. Ils restent toutefois parfois agressifs, même pour les peaux les plus résistantes. Peu coûteux, ils contiennent des particules naturelles gommantes (billes de jojoba, noyaux broyés, pépins de fruits) et selon leur granulométrie, c’est-à-dire la taille des grains qu’ils contiennent, ils sont plus ou moins délétères pour la peau : plus les grains sont fins, plus le gommage est doux. Les gommages contenant des cristaux de sel ou de sucre, naturels mais relativement gros, sont donc généralement réservés aux soins corps, tandis que ceux à base de billes de jojoba de petit diamètre sont privilégiés pour préserver la douceur du visage. Aujourd’hui, de plus en plus de marques joignent une dimension soin à cette action mécanique : « en cabine, le masque exfoliant thermochauffant de Janssen Cosmetics propose une exfoliation mécanique grâce à des granulés de canneberge, couplés à l’action du kaolin désincrustant pour agir en profondeur dans les pores. Le panthénol apaise la peau et l’huile de pépin de raison lisse, raffermit et régénère la peau. Ce masque gommant est un préalable à tout soin, particulièrement anti-âge, dont il va décupler l’efficacité », détaille Pascal Jourdan, responsable France de la marque. 

Voir l'article complet dans le numéro de février du magazine Beauty Forum 

 


Les autres articles de la rubrique

TERRAKE UNIVERS DE SOINS CORPS

Les 4 univers TERRAKÉ : symboles de bien-être ultime

TERRAKÉ propose 4 univers de soins pour le corps, inspirés de l’origine du monde, ayant chacun pour rôle de cibler tous les aspects sensoriels du bien-être ultime. Terra Magica, Eaux Premières, D’air et de Lumière et Végétal Luxuriant représentent à eux seuls une offre complète pour cibler le corps de manière holistique.

  • Par La rédaction

Le choix de l'ayurvéda

L'inde est à la mode. Rares sont les spas ou les instituts qui n'affichent pas au moins un soin d'inspiration ayurvédique, en promettant des résultats spectaculaires. Pourtant, l'ayurvéda ne convient pas à tout le monde. C'est une médecine à part entière, dont il faut bien maîtriser les principes de base. Ajoutez à cela une véritable passion pour ce type de techniques manuelles, et vous aurez quelques atouts en main pour fidéliser votre clientèle.

  • Par Siska Von Saxenburg
Méthode Mosaïque Modelante

Méthode Mosaïque Modelante

Plus de cinquante ans après la création de son soin icône, le Masque Modelant, Maria Galland le revisite et le rebaptise la Méthode Mosaïque Modelante. Une nouvelle expérience basée sur les connaissances anatomiques actuelles pour un résultat toujours plus performant et une sensation de bien-être profond.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.

    JE M'INSCRIS !

Beauty Forum Paris