Les 5 sens
  • Par Isabelle Louet
  • Posté le 16 avril 2019

Les 5 sens, la beauté récompensée

Du rêve à la réalité. Ce qui n’était qu’un projet, il y a quelques mois, est devenu une entreprise. La leur. Témoignage. 
Il y a des projets qui méritent réflexion. Rebecca Metzger en sait quelque chose. « Après quatre années dans le commerce et des études d’esthétique, j’ai travaillé dans une chaîne d’épilation puis dans un institut à Colmar », retrace la jeune femme. Et, quand ce dernier ferme, une idée prend forme dans l’esprit de celle qui, âgée de 21 ans, n’en manque pas. « J’ai eu envie de me lancer avec un institut situé à Mulhouse. Mais, financièrement, c’était compliqué et l’investissement était trop important. Je me suis rendu compte qu’il était indispensable, dans un premier temps, de développer mon savoir-faire pour rassurer mes futures clientes.» 

La patience pour alliée
Le destin fait bien les choses... « J’ai rencontré l’amour de ma vie grâce au poste que j’occupais alors dans un salon près de chez lui », se remémore Rebecca. Un mariage, deux enfants et une période d’arrêt d’activité de trente mois plus tard, la jeune femme brûle d’envie de reprendre le travail. Elle replonge donc dans les soins esthétiques pour quatre ans. 

Mais Rebecca n’a jamais oublié son envie d’entreprendre. « J’ai eu un coup de cœur pour un local. Toutes les démarches financières ont été acceptées, ce qui m’a permis, cette fois, de me lancer ! » 

C’est donc à 31 ans qu’elle ouvre enfin son institut. « Aujourd’hui, je me dis que j’ai bien fait de ne pas franchir le pas à 21 ans. Avec mes années d’expérience en tant qu’employée, je sais maintenant ce que je veux et ce que je ne veux pas. » Au quotidien, la chef d’entreprise attache beaucoup d’importance au bien-être de ses salariées. « Je tiens à être une patronne juste. S’il m’arrive de ne pas pouvoir répondre favorablement à une demande, je reviens toujours sur le sujet dès que c’est possible. De même, nous sommes toutes des mamans et je souhaite qu’elles n’aient aucune appréhension à m’annoncer que leur enfant est souffrant, souligne-t-elle. Je veux absolument travailler dans une ambiance basée sur l’aspect humain et la confiance. Et cette confiance fonctionne dans les deux sens, car je sais aussi que je peux compter sur elles si j’ai un empêchement familial. » 

Une offre variée 
Ici, la carte de soins propose des prestations traditionnelles : épilation, extension de cils, onglerie, solarium, soins du corps et du visage... « J’accorde une grande attention à l’ambiance des lieux. Et, pour ne pas ressembler à un institut classique, une fleuriste confectionne pour le comptoir une composition à chaque saison», explique Rebecca. Les clients ont rapidement adhéré et le fichier s’est vite étoffé. 

Tous les efforts fournis par l’équipe depuis trois ans ont porté leurs fruits puisqu’elle s’est vue décerner, lors de la 3e édition des BEAUTY FORUM AWARDS, le 2e prix de la catégorie « Institut jeune créateur 2018-2019 ». « À l’annonce du résultat, j’ai ressenti une immense fierté pour l’équipe et beaucoup de joie. Je ne pensais pas être capable d’accomplir autant de choses en trois ans », confie Rebecca, rayonnante à l’évocation de cette distinction.

Voir l’avenir sous les meilleurs auspices, c’est ce que fait la jeune femme, avec à l’esprit... un second institut.  

Institut Les 5 sens 
10, rue des Alliés,
68130 Altkirch 
03 89 88 65 23
cinq-sens@orange.fr 

 


Les autres articles de la rubrique

Elixiance

Elixiance : Le naturel à l'honneur

Dans son institut, Caroline veut aider ses clients à aimer et prendre soin de leur corps.

  • Par Isabelle Louet
Em

Em'sthek, l'art du massage manuel

Parfois, on a beau les refuser et tout faire pour s’en détourner, les vocations s’imposent. Pour le plus grand bonheur des clients !

  • Par Isabelle Louet
instant a soi

Instant à soi : un plongeon dans le grand bleu

Deux bassins d'hydrothérapie, une douche polysensorielle, une fontaine à glace, un jacuzzi, un hammam, un sauna, sans compter deux salles de relaxation et dix cabines de soin pour les massages, quand elle parcourt les couloirs des 600 m2 de son institut, l'Instant à soi, Angélique a encore du mal à se rendre compte que cet endroit est le sien. Tant elle en a rêvé.

  • Par Isabelle Louet

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2018