beauty-forum-2021

L'actualité des professionnels de la beauté et du bien-être

Accueil » Tendances et Nouveautés » LA COSMÉTIQUE NATURELLE : UNE TENDANCE DE FOND
j

Auteur(s) : Catherine Piraud-Rouet

12/05/2022

Share
cosmétique naturelle

Au carrefour entre écologie, durabilité et sophistication, la cosmétique naturelle et bio associe actifs issus de la nature et réelle efficacité. Découverte d’un versant de la cosmétique qui a résolument le vent en poupe.

 

Une conception de proximité, un traçage soigneux

Qui dit cosmétique naturelle dit aussi démarche écoresponsable globale. D’abord, à travers le choix de matières premières de proximité. La marque Bernard Cassière a son propre jardin botanique, ainsi que son laboratoire de recherche et développement et son usine de fabrication, à Aurillac (Haute-Corrèze). « Cela nous permet d’avoir le contrôle de tout le processus », note Céline Lagane-Gouzou, responsable de la marque Bernard Cassière. Si la marque n’est pas labelisée bio, elle relève d’une charte équitable. « Nous nous appuyons le plus possible sur des labels comme Ecocert ou Cosmébio, mais aussi sur des ingrédients issus de notre propre production, ajoute Céline Lagane-Gouzou. Cette démarche éco-responsable passe aussi par l’utilisation de packagings recyclables ou réutilisables.

Des actifs travaillés, pour des résultats incontestables

La cosmétique naturelle est tout sauf un gadget. Chez Estime et Sens, marque de cosmétiques bio, on s’appuie sur des actifs naturels objectivés. A savoir qu’on va isoler ou amalgamer à plusieurs produits naturels en laboratoire, pour constituer un actif ciblé, puis incorporé dans une formule et testé in vivo et/ou in vitro. « Cela apporte une caution scientifique à l’efficacité du produit », décrypte Yann Morel-Lauré, fondateur d’Estime et Sens, dont la gamme cosméceutique, à mi-chemin entre cosmétique et pharmacie, enregistre des résultats très probants.

Des protocoles de soins alliant économie et sophistication

Une philosophie et une exigence qui se retrouvent dans les protocoles de soins préconisés par ces marques envers leurs instituts et spas partenaires ou franchisés. « Nous travaillons actuellement sur un baume de modelage pour le visage ultra économique, permettant d’utiliser deux fois moins de produit grâce à une formule plus glissante, explique Céline Lagane-Gouzou. Nous réduisons aussi au maximum les emballages et nos accessoires de massage sont lavables et réutilisables. » Du côté d’Estime et Sens, l’application des produits spécifiques pour masques et les méthodes de modelage « maison » vont de pair avec une valorisation de l’acte manuel, dans une double recherche de simplicité et de sensorialité. « Nous conseillons aux esthéticiennes d’écouter attentivement le client avant même de le regarder, afin de pouvoir lui offrir le meilleur conseil. » conclut Yann Morel-Lauré.

 A lire aussi : Notre sélection de printemps