beauty-forum-2021

L'actualité des professionnels de la beauté et du bien-être

Accueil » Tendances et Nouveautés » NUTRICOSMÉTIQUE : LA BEAUTÉ IN & OUT
j

Auteur(s) : Anne-Sophie Gamelin

28/09/2021

Share
Nutricosmétique-beauté-in&out

La nutricosmétique s’inscrit dans une époque qui privilégie l’approche globale. Ce concept de beauté holistique in & out concilie l’utilisation de soins par voie topique avec celle de soins agissant de l’intérieur. L’épiderme puisant en moyenne 80 % des nutriments dont il a besoin pour être en bonne santé dans l’alimentation, le concept fait sens.

 

Comme tout organe du corps humain, la peau est soumise au stress oxydatif mais doit aussi faire face aux agressions environnementales comme le soleil ou la pollution. En cosmétique, l’objectif d’une supplémentation nutritionnelle a pour objectif de stimuler l’organisme afin de mieux préserver la beauté de la peau et des phanères. On parle de nutricosmétique (contraction des termes « nutriment » et « cosmétique »), c’est-à-dire de compléments alimentaires destinés à prendre soin de la peau. Sans se substituer à une alimentation saine et diversifiée, ils constituent un moyen efficace pour pallier une consommation insuffisante de certains nutriments, dont la peau a besoin pour assumer ses mécanismes de défense.

Pourquoi proposer de la nutricosmétique en institut ?

Anti-âge, minceur, phanères, solaire, détox… en nutricosmétique, les déclinaisons sont nombreuses et viennent en complément des soins topiques délivrés en institut. La synergie est intéressante, car elle permet de renforcer et d’optimiser l’efficacité du soin cosmétique. Hydrater, nourrir, embellir la peau : on traite les mêmes besoins, mais de l’intérieur. Une action qui aura d’autant plus d’impact à partir d’un certain âge ou à certaines périodes de la vie où les fonctions naturelles de la peau ralentissent. Les compléments nutritionnels sont commercialisés sous différentes formes – gélules, comprimés… – mais aussi de préparations liquides, en poudre ou encore de thé, de gommes à mâcher. Une offre nutricosmétique, ou beauty food, qui réinvente le concept et qui en facilite la vente auprès de la clientèle. Après le bilan précis des habitudes comportementales de votre client et le diagnostic de sa peau, il peut vous sembler nécessaire de recommander la prise journalière d’un complément nutritionnel, pendant une période donnée. Cette approche globale vous permet de répondre au mieux aux attentes de votre client, tout en personnalisant votre prestation. Rappelons que la personnalisation est aujourd’hui une valeur ajoutée sur le secteur si concurrentiel de l’esthétique. Elle est un facteur de fidélisation. Attention toutefois à ne pas endosser le rôle de diététicien ou nutritionniste, votre conseil doit rester dans le seul périmètre de la beauté.

Les vitamines de la beauté

Composés organiques indispensables à la vie, la croissance et la reproduction de l’organisme, les vitamines sont apportées en quantités infinitésimales à l’organisme par une alimentation diversifiée. Leur excès, absence ou carence génère des déséquilibres. Elles font partie des actifs phares de la nutricosmétique. La vitamine A et les caroténoïdes (bêta-carotène, lutéine, lycopènes…) : on les trouve dans les fruits jaunes, oranges, rouges, ainsi que dans les légumes verts, le jaune d’œuf, le beurre… Ils ont des propriétés anti-oxydantes, protectrice et reconstituantes du tissu cutané, et stimulent la mélanine. La vitamine C (acide ascorbique) : concentrée dans les agrumes, les fraises, les framboises, les légumes colorés (chou vert, brocoli, tomate…), mais aussi dans les fines herbes, c’est un puissant anti-oxydant, qui participe aussi à la synthèse du collagène. La vitamine E (tocophérol) : présente dans l’huile de germe de céréales, les noix, le soja, le jaune d’œuf, le lait…, elle est à la fois anti-oxydante, protectrice des membranes cellulaires et hydratante. La vitamine B5 (acide panthoténique) : très répandue dans l’alimentation (viande, poisson, céréales, légumes…), elle favorise la croissance et la résistance de la peau et des poils, et intervient dans la synthèse des protéines et des lipides. La vitamine B6 (pyridoxine) : on la trouve dans le foie, le poisson, la viande, la levure… elle intervient dans le métabolisme des acides gras, freine la séborrhée, et protège la peau du rayonnement UV. La vitamine B8 (vitamine H, biotine) : apportée par le foie, les champignons, les lentilles, les œufs, le poisson, le chocolat… elle participe à la synthèse des lipides, des glucides et des protéines.