beauty-forum-2021

L'actualité des professionnels de la beauté et du bien-être

Accueil » Spa et Wellness » SPA DU MOIS : UN AIR DE CAMPAGNE AVEC SPA O NATUREL
j

Auteur(s) : Isabelle LOUET

9/06/2021

Share
spa-du-mois-spa-o-naturel

Une bouffée d’air, un intermède dans la routine quotidienne… en s’installant à son compte, c’est ce que Marion Philippard, 31 ans, voulait offrir à ses clients. Mais pour cela, il ne suffisait pas de proposer des soins aux noms évocateurs d’évasion ou des massages du monde, il fallait aussi installer le spa ailleurs, loin du brouhaha de la ville. C’est donc dans le Morbihan, en rase campagne, « le premier village est à plus de quatre kilomètres » que la jeune femme a ouvert son établissement. « Je prenais un risque car pour venir les clients devaient être motorisés et prêts à faire quelques kilomètres », nous explique- t-elle. Un pari risqué, mais gagné, puisque, depuis quatre ans, Marion ne cesse de voir son agenda se remplir. « Je savais que j’y arriverais », sourit-elle. « J’y croyais tellement ».

Un projet bien défini

Pour y parvenir, elle a du franchir de nombreux obstacles. « Il m’a fallu en pousser des portes, entre la chambre de commerce et les banques qui, frileuses, refusaient de me suivre ». Qu’à cela ne tienne, on lui a toujours appris à passer par la fenêtre quand une porte refusait de s’ouvrir. Sa persévérance paie. Face à la qualité, mais aussi à l’originalité de son dossier, une banque accepte de la financer. «Aujourd’hui, elle ne le regrette pas ! ».

Un lieu unique

Son dévolu, elle l’a jeté sur une magnifique maison entourée de champs. « Le spa, d’une surface 90 m2, était l’annexe d’un gîte. Je savais que la propriétaire ne souhaitait plus le gérer, alors je lui ai proposé de le reprendre ». Un soulagement pour la propriétaire des lieux et une merveilleuse opportunité pour Marion, puisque l’institut était entièrement équipé et opérationnel avec son sauna, son jacuzzi, son hammam et sa cabine. « Je n’ai eu que la décoration à refaire », mais surtout, Marion n’a pas acheté les murs, « nous avons signé un contrat de location ». Un arrangement qui lui a permis de se lancer en minimisant les investissements. Une chance pour la jeune femme qui, en plus de s’installer au milieu des champs, voulait ouvrir un spa privatif pour offrir la meilleure des déconnexions à chaque client. « Ce qui limite le nombre de rendez-vous dans une journée, évidemment. Je devais donc être très vigilante sur les dépenses pour réussir ».

L’éveil des sens

En privatisant le lieu, Marion peut se consacrer totalement à chaque client. «Je travaille seule et je ne veux pas prendre quelqu’un pour m’aider ». Elle pourrait, mais souhaite préserver le côté convivial et intimiste de son établissement. Et puis, Marion veut aussi avoir le temps de s’adonner à sa passion : les massages. « C’est pour cela que je suis devenue esthéticienne, pour procurer du bien-être aux gens, pour les voir repartir avec les traits reposés et un sourire». Alors, elle n’a de cesse de se former, de se perfectionner, de créer ses protocoles aussi. Son massage signature ? « Le Shirotchampi. Un massage indien, où l’on s’occupe du haut du dos, du visage et du cuir chevelu. C’est idéal pour soulager les maux de te^te et offrir une relaxation profonde ». Récemment, elle a appris les secrets de la réflexologie plantaire. Ses objectifs ? Se perfectionner encore et encore ! « Ma prochaine formation sera consacrée aux techniques pour prendre soin des femmes enceintes ».

Une démarche écoresponsable

Côté produits, Marion a adopté une stratégie écoresponsable. « J’utilise le plus possible du matériel recyclable, recyclé, lavable, réutilisable, etc., sans renier sur la qualité évidemment ». Enfin, le dernier défi de Marion était d’ouvrir un spa qui utiliserait des produits naturels, bio fabriqués par des producteurs locaux et régionaux, ce qui permettrait de les valoriser, de les faire connaître. « Mission accomplie, je ne travaille qu’avec des artisans bretons” conclut-elle en riant.

 

Spa O Naturel
La haute Bourdière
35133 Landéan