beauty-forum-2021

L'actualité des professionnels de la beauté et du bien-être

Accueil » Tendances et Nouveautés » 5 CHOSES À SAVOIR SUR LE FIBROBLASTE
j

Auteur(s) : Laetitia Delhelle

16/09/2022

Share
FIBROBALSTE

Le fibroblaste joue un rôle dans la défense de notre organisme en fabriquant des fibres qui permettent la cicatrisation. Voici quelques explications pour mieux comprendre son fonctionnement et son importance dans la physiologie de notre corps.  

 

1. Le fibroblaste, une cellule multitâche pas comme les autres

Le fibroblaste est une cellule aplatie et allongée, localisée dans le tissu conjonctif. Aussi appelé cellule de soutien, il permet de bâtir l’architecture et la souplesse de la peau grâce aux fibres de collagène et d’élastine qu’il fabrique. Le fibroblaste va créer le tissu cicatriciel lors de la cicatrisation. Il a également une fonction immunitaire.

2. Le fibroblaste permet une bonne cicatrisation

Le fibroblaste joue un rôle important dans le processus de cicatrisation en cas de blessure ou coupure. Ce processus se compose d’une phase d’élimination des tissus nécrosés, puis de la prolifération et de la migration des fibroblastes dans la plaie pour former le tissu de granulation. Ce tissu, généralement rouge ou rose, est fortement vascularisé. Enfin, la phase d’épithélialisation consiste en la formation d’un nouvel épithélium grâce aux kératinocytes basaux situés vers les bords de la plaie qui se rapprochent petit à petit vers le centre jusqu’à recouvrir la totalité de l’ancienne plaie.

3. Les fibroblastes, des cellules de défense de notre organisme

Les fibroblastes jouent aussi un rôle anti-infectieux car ils sécrètent des facteurs chimiotactiques. Le chimiotactisme permet d’attirer les phagocytes vers le micro-organisme à détruire. Le phénomène de phagocytose peut alors s’effectuer en plusieurs étapes : le phagocyte adhère à l’antigène, qu’il va ensuite ingérer, digérer, puis dont il rejette les résidus dans le milieu extracellulaire par exocytose.

4. Les fibres de collagène et d’élastine, actrices de l’architecture et de l’élasticité de la peau

On retrouve les fibroblastes dans le derme et l’hypoderme où ils fabriquent les composants de la matrice extra-cellulaire comme les fibres de collagène, d’élastine et la substance fondamentale. Le collagène est une protéine fibreuse qui participe à la construction de la matrice extracellulaire et à sa structuration. Les fibres de collagènes sont fabriquées à partir de fibrilles, elles-mêmes fabriquées à partir de tropocollagène, lui-même fabriqué à partir de trois chaînes polypeptidiques. Cet enchevêtrement donne au derme et à l’hypoderme une architecture solide et une forte rigidité. Les fibres d’élastine, plus fines, sont présentes dans les tissus déformables. Quand la peau subit une contrainte d’étirement, les fibres d’élastine vont se déformer et s’étirer. Lorsque la contrainte mécanique disparaît, les fibres reviennent à leur état initial. C’est donc ce type de fibre qui donne son élasticité à la peau.

5. La dégradation des fibroblastes, origine du vieillissement

Avec le vieillissement, le nombre de fibroblastes et de fibres de collagène et d’élastine diminue. Le retour à l’état initial est de plus en plus difficile et la peau se relâche comme un ressort qui s’étire et se casse. En parallèle, le renouvellement cellulaire se fait au ralenti. La peau s’amincit. Elle perd en volume et en densité. Les rides d’expression deviennent des rides permanentes. Tous les signes du vieillissement liés à l’âge s’installent alors lentement, mais sûrement.

À lire aussi : 5 choses à savoir sur l’adipocyte