beauty-forum-2021

L'actualité des professionnels de la beauté et du bien-être

Accueil » Tendances et Nouveautés » LE COLLAGÈNE, STAR DE L’ANTI-ÂGE !
j

Auteur(s) : Anne-Lise Favier

2/09/2022

Share
COLLAGENE INGREDIENT STAR

Le collagène connait un immense regain d’intérêt dans le monde de la beauté : qu’il booste la jeunesse de la peau en complément alimentaire ou qu’il agisse en tant qu’ingrédient star dans les crèmes de beauté, il ne laisse personne indifférent. Voici pourquoi.

 

C’est quoi le collagène ?

Une immense protéine (en réalité, il existe 28 types de collagène), l’un des constituants principaux de la peau, des os et du cartilage. «C’est ce qui confère à la peau son élasticité et sa tonicité via un maillage bien serré, un peu comme un matelas », explique Samer Zakharia, créateur de Maison Flamel. Seul petit souci, « à partir de 25 ans, on commence à perdre du collagène, car le corps en synthétise moins et que l’environnement extérieur continue d’agresser le maillage qu’il crée », souligne Nariné Mikssiyan, responsable formation chez D-Lab. Cette diminution entraîne un relâchement de la peau, une perte de fermeté et des rides.

Pourquoi c’est tendance ?

Dans les années 80, il était utilisé dans les crèmes cosmétiques et lors des injections en médecine esthétique. Supplanté par l’acide hyaluronique, une autre molécule star des cosmétiques, il connaît aujourd’hui un retour en force, car on comprend désormais comment l’utiliser pour en faire un allié de taille dans la stratégie anti-âge.

Sous quelle forme ?

-Indirectement : dans certaines crèmes anti-âge, ce sont des fragments de collagène hydrolysé qui composent le produit, car la molécule est trop grosse pour pénétrer la peau. De nombreuses marques utilisent des actifs pro-collagène, qui vont permettre à la peau de synthétiser elle-même le collagène dont elle a besoin : « on essaye de créer tout un cercle vertueux selon trois axes : on l’apporte à la peau, on utilise des actifs qui vont ralentir sa disparition et d’autres qui vont booster sa production au sein des fibroblastes », détaille Samer Zakharia.

-Directement : en complément alimentaire, à boire, à avaler (poudres, gélules, comprimés). « Le collagène permet de restimuler les fibres de collagène et d’élastine de la peau », note Nariné Mikssiyan. Une étude scientifique récente atteste de cette efficacité avec une prise quotidienne de collagène hydrolysé (c’est-à- dire découpé en petits morceaux) sur l’élasticité de la peau et les rides.

Quelle quantité ?

L’alimentation peut apporter du collagène, mais il faudrait ingérer quotidiennement plus de 100 grammes d’os à moelle pour bénéficier d’un effet visible. Pas simple… Les marques ont donc concentré le collagène dans des compléments alimentaires, qui, pour être efficaces, doivent proposer au moins 2 grammes de collagène par jour. Ce collagène est exclusivement issu de l’animal (peaux de poissons issus de filières durables), on parle de collagène marin. Le collagène végétal n’existe pas en soi, puisque le collagène est une molécule exclusivement animale, mais il existe des actifs végétaux qui peuvent lui ressembler.

Pour qui et quand ?

Destiné à toutes celles et ceux qui veulent prendre soin de la jeunesse de leur peau, dès 25 ans, sous forme de cure de 2 à 3 mois pour les compléments alimentaires, un peu plus tard pour les crèmes cosmétiques, les deux pouvant être combinés pour un effet parfaitement complémentaire. « Le collagène oral peut être pris le soir, car c’est à ce moment-là que la peau est la moins agressée par l’environnement extérieur et qu’elle se régénère », précise Nariné Mikssiyan. C’est surtout la régularité de la prise qui va conférer au collagène toute son efficacité. C’est peut-être aussi ça le secret de la jeunesse de la peau ?

 

À lire aussi : Nutricosmétique : portrait de Lorraine Perretta