beauty-forum-2021

L'actualité des professionnels de la beauté et du bien-être

Accueil » Tendances et Nouveautés » NUTRICOSMÉTIQUE : IDÉES REÇUES
j

Auteur(s) : Anne-Sophie Gamelin

10/09/2022

Share
NUTRICOSMETIQUE

La nutricosmétique est la grande tendance du moment. Cette approche globale basée sur la complémentarité entre soins topiques et substituts nutritionnels connaît un engouement croissant, mais maîtrisez-vous vraiment le sujet ? Retour sur quelques idées reçues.

1 – La nutricosmétique est un concept occidental

FAUX – Même si le terme « nutricosmétique » aurait été inventé dans les années 80 par un biochimiste danois, Ake Dahlgren, le marché des compléments alimentaires à visée beauté est né en Asie, et plus précisément au Japon où la notion de beauté est depuis longtemps étroitement associée à une alimentation saine. Selon une étude « Marché de la nutricosmétique Asie-Pacifique – croissance, tendances, impact du Covid-19 et prévisions (2022-2027) » menée par Mordor Intelligence, le marché  des nutricosmétiques en Asie-Pacifique devrait d’ailleurs atteindre 2,4 milliards de dollars d’ici 2025. Un dynamisme soutenu par la prise de conscience croissante de la nutricosmétique dans cette région du monde et par l’énorme population de la Chine et de l’Inde.

2 – Les compléments nutritionnels beauté peuvent se présenter sous différentes formes

VRAI – Les compléments nutritionnels étaient, encore récemment, essentiellement commercialisés sous la forme de comprimés, gélules ou ampoules. Avec l’engouement que connaît ce marché auprès des consommateurs, on a vu émerger une offre beauty food, qui fait la part belle à de nouvelles galéniques toujours plus ludiques : gummies à mâcher, jus, bonbons, tisanes, thés… Les avantages des formes solides sont d’éviter les goûts ou odeurs peu agréables, d’être faciles à transporter et de préserver certains ingrédients sensibles à la lumière, l’eau ou l’air. Ceux sous forme liquide sont simples à ingérer, exercent une action rapide sur l’organisme en raison de leur biodisponibilité et sont bien sûr recommandés aux personnes ne pouvant avaler de comprimés ou gélules.

3 – Un complément alimentaire beauté peut remplacer une crème de soin

FAUX – Un complément alimentaire ne remplace pas une crème de soin, car la finalité n’est pas la même. La crème de soin exerce une action locale, ciblée sur une zone précise (visage ou corps) et sur une problématique identifiée (rides, fermeté, éclaircissante…). Le complément alimentaire agit à un niveau global, à la fois sur le visage et le corps et sur les différentes couches de la peau (hypoderme et derme), et joue  le rôle de booster de la crème. C’est tout l’intérêt de la nutricosmétique, un concept de beauté in & out.

A lire aussi : Nutricosmétique : portrait de Lorraine Perretta