Logo-Beauty-Forum-2023

L'actualité des professionnels de la beauté et du bien-être

Logo-Beauty-Forum-2023
j

Auteur(s) : Anne-Sophie Gamelin

26/06/2023

Share
PEELING

Les peelings représentent un formidable traitement anti-âge car ils permettent d’obtenir une meilleure texture de peau et de redonner au visage, au cou et au décolleté toute la jeunesse qu’ils méritent. 

L’une des causes du vieillissement cutané vient du renouvellement cellulaire qui ralentit avec l’âge. Alors que le cycle de renouvellement de la peau est d’environ 28 jours chez un jeune adulte, ce processus peut atteindre jusqu’à une quarantaine de jours chez une personne de plus de 50 ans. A ce phénomène s’ajoute un déséquilibre entre la croissance des cellules et leur capacité à se détacher lorsqu’elles migrent vers la surface de l’épiderme. Résultat : la peau devient terne, elle s’épaissit et ses pores présentent un aspect plus dilaté. Et c’est précisément dans ce cas de figure que les peelings sont recommandés. On distingue trois types de peeling.

Les peelings mécaniques

Les peelings mécaniques agissent par frottements provoqués par les micro grains ou micro billes qu’ils renferment. Ils sont généralement à base de poudres de noyaux ou de pierre ponce finement pulvérisés, de gomme polyvinylique ou microbille de cire de polyéthylène. Ils sont plutôt recommandés pour la phase de préparation de la peau avant la pose d’un masque par exemple, afin de la rendre plus réceptive aux soins qui vont suivre. Cette forme d’exfoliation est plus rarement utilisée en cabine car les petits grains pouvant subsister à la surface de la peau, malgré le rinçage, peuvent être perçus comme désagréables lors des étapes suivantes du protocole de soin. Ils sont déconseillés aux épidermes sensibles et/ou réactifs.

Les peelings enzymatiques

Les peelings enzymatiques agissent en détruisant la kératine des cornéocytes (cellules cornées) de surface. Ils renferment soit des enzymes kératolytiques (pepsine, papaïne, pancréatine…), soit de l’acide salicylique. Ces produits ne nécessitent aucune manœuvre manuelle et s’éliminent par simple rinçage. Toujours appréciés dans les protocoles professionnels, ils sont essentiellement utilisés pour un nettoyage en profondeur de la peau et la préparer aux soins suivants.

Les peelings chimiques

Bien que le terme « chimique » ait souvent une connotation négative, il désigne en premier lieu les acides de fruits, également appelés AHA ou BHA. Apparentés à une exfoliation intense, les peelings chimiques agissent sur la cohésion cellulaire en facilitant le détachement des cellules de la couche cornée : le processus de renouvellement cellulaire est accéléré, laissant apparaître une « peau neuve ». L’application est souvent précédée d’une phase de préparation visant à abaisser progressivement le pH cutané sans l’agresser, et achevée par une étape de « neutralisation » des effets acides du produit. La cliente peut ressentir de légers picotements pendant et après le traitement.

À lire aussi : 5 choses à savoir sur le film hydrolipidique